Actualités en détail

Transport Market Monitor Trimestre 3 | Malgré la forte augmentation de capacité enregistrée au 3e trimestre 2018, la baisse des prix du transport sur la même période est restée faible.

La trente-septième édition du Transport Market Monitor de TIM Consult et Transporeon adresse les dynamiques du transport européen.

Après un déficit constant depuis l’automne 2017, les capacités de transport routier en Europe ont à nouveau enregistré des taux de croissance à deux chiffres au 3e trimestre. Pourtant, les prix du transport n’ont reculé que de 2,8 %. En dépit de l’augmentation significative de la capacité disponible sur le marché cet été, les transports ont coûté 3 % plus cher au 3e trimestre 2018 que l’an dernier à la même période. Telles sont les grandes lignes de la 37e édition de l’Indicateur du Marché du Transport de Transporeon et TIM CONSULT. Voici les principales conclusions du rapport :

• Au troisième trimestre 2018, l’indice de capacité a augmenté de 15,8 % par rapport au trimestre précédent, pour s’établir à 81,2. Par rapport au 3e trimestre 2017 (indice de 67,4), il enregistre même une hausse de 20,4 %.

L’indice des prix a diminué au T3 2018 pour atteindre un indice de 104,9, ce qui représente une baisse de 2,8 % par rapport au T2 2018. Par rapport à l’indice des prix du troisième trimestre 2017, l’indice des prix a augmenté de 3 %.

• L’indice diesel affiche une hausse de 4 % par rapport au T2 2018.

Une lecture plus attentive du rapport révèle que l’indice de capacité du transport routier s’est redressé au fil des mois, une tendance amorcée en mai dernier. « Bien que cette tendance s’inscrive dans la logique de l’évolution observée en 2017, il est clair que cette année, les capacités de transport ont enregistré un bond bien plus significatif que l’année dernière. Comme on pouvait s’y attendre, cette croissance a été particulièrement notable au cours des mois de juin, juillet et août. En septembre, la capacité est revenue à son niveau du mois de juin, sans toutefois chuter aussi fortement qu’à l’automne 2017. Il s’agit-là d’un écart important par rapport à l’évolution observée les années précédentes », explique Jan Rzehak, responsable du conseil aux entreprises chez Transporeon Group.

« Cette évolution indique que nous revenons au niveau de capacité atteint au cours des années précédant 2017, lorsque la capacité disponible sur le marché était plus importante », note Oliver Kahrs, directeur général de TIM CONSULT. « Cela pourrait s’expliquer par le fait que la croissance économique faiblit. Selon Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne, la production industrielle a chuté de 0,3 % dans la zone euro entre août et septembre. Pour l’année prochaine, la Commission européenne a révisé à la baisse ses prévisions de croissance dans la zone euro, en particulier pour la France et les pays fortement endettés comme l’Italie et l’Allemagne. D’après le Sachverständigenrat zur Begutachtung der gesamtwirtschaftlichen Entwicklung (Conseil allemand de spécialistes en expertise du développement économique global), les difficultés rencontrées par l’industrie automobile avec le WLTP (nouvelle procédure d’essai visant à mesurer les émissions de CO2) ont ralenti la croissance au troisième trimestre cette année », poursuit Oliver Kahrs.

Face à l’envolée des prix du diesel, les prix du transport ne baissent qu’à un rythme lent

En dépit de l’amélioration de la capacité sur le marché du transport, les prix du transport baissent peu. « Depuis le mois de juin, ils reviennent progressivement à leur niveau de 2017. Cependant, dans le contexte de l’époque, les transporteurs profitaient d’une offre de transport sous-capacitaire pour augmenter sensiblement leurs tarifs. Or, le rééquilibrage récent de la capacité n’a pas entraîné de baisse des prix. L’évolution des prix du diesel pourrait en partie expliquer ce phénomène. Comme en témoigne l’édition actuelle de l’Indicateur du Marché du Transport, après le deuxième trimestre, l’indice des prix du diesel a également augmenté au troisième trimestre 2018 (+4 %, respectivement) », explique M. Kahrs.

Les experts de chez Transporeon et TIM CONSULT indiquent que les capacités se sont encore améliorées en octobre et en novembre, tandis que les prix du transport restaient élevés. « Nous présentons nos analyses pour les mois d’octobre et de novembre effectuées à l’aide de renseignements provenant de la plate-forme de Transporeon. Nous en publions les conclusions dans le rapport Transport Market Radar (TMR), notre publication mensuelle destinée aux acteurs du marché », ajoute M. Rzehak.

L’Indicateur du Marché du Transport (TMM, Transport Market Monitor) est une publication trimestrielle issue de la plate-forme de Transporeon. Il fournit des chiffres trimestriels et des informations supplémentaires ayant trait à l’évolution des capacités et des prix sur une période de douze mois et plus. Le TMR, en revanche, transmet des analyses mensuelles sur l’évolution actuelle des capacités et des prix. Ces deux publications, TMM (disponible gratuitement) et TMR (via une offre payante), peuvent faire l’objet d’un abonnement via le site Web de Transporeon (www.transporeon.com/fr/).

Plus de détails peuvent être trouvés dans le Transport Market Monitor sur www.transportmarketmonitor.com.

Please choose your language

close